From to Échelle

Un document du catalogue a généralement une langue, sauf 11,1 % des textes, et 20,8 % pour les autres types de documents, comme images, cartes, partitions… Les documents multimédias associés à une langue ancienne peuvent être significatifs à certaines époques, comme de nos jours avec les disques et les films. Les textes sans langue déclarée ne peuvent être résolus automatiquement, il est par exemple imprudent d’inférer une langue par les mots du titre, beaucoup d’éditions grecques sont par exemple titrées en latin, en allemand, ou en anglais. La part des titres sans langue varie beaucoup selon les années, jusqu’à 30 % en 1972, il faut donc tenir compte avant d’oser une interprétation. Beaucoup de documents peuvent être rapportés à un auteur personne, ce champ est très fiable. En ce cas, les documents peuvent être rapportés à la date de naissance de l’auteur principal, ce qui permet de distinguer plusieurs prériodes historiques. Cette date permet alors de découvrir les traduction en français de textes anciens. Toutefois, l’activité éditoriale comporte beaucoup de textes latin sans auteurs personnel, comme la bible, ou des traités de droits canon, qui sont donc difficiles à dater. Il en résulte les catégories suivantes :

On découvrira que le latin est longtemps resté une langue très vivante, du moins, par le nombre de titres, même durant la Renaissance. La particularité européenne de l’Université française, dans la capitale parisienne, explique peut-être le déclin de l’édition latine durant les Lumières, achevées par l’Empire et sa réforme de l’enseignement supérieur. Par comparaison, le XIXe semble un renouveau pour les latins religieux et savant, mais les éditions en langues anciennes sont supplantées par les traductions en frnaçais vers 1830. Au XXe siècle, la traduction des classiques continue à progresser, les études grecques reviennent, même la latin d’église profite des progrès techniques de l’imprimerie pour diffuser plus. Si la part des langues anciennes est désormais marginale, le nombre de titres, et donc leur disponibilité, n’a jamais été aussi bonne.