De à Échelle

Ce graphique cherche à établir une population d’auteurs vivants pour chaque année. Un auteur sera dit entré dans la vie culturelle à la date du premier document qu’il signe, et en sort à sa mort. Les documents sont toujours écrits, les personnes comptées y participent toujours comme auteur principal, toutefois, ce ne sont pas toujours des “livres”. Un champ du formulaire permet ainsi de définir un seuil de titres de plus de 50 pages, afin de séparer les auteurs de placards courts, notamment durant les révolutions, et observer les écrivains selon un sens plus classiquement entendu. Ce calcul réagit vite à l’entrée de nouveaux auteurs dans la carrière, par contre, il y a une inertie à la sortie. Cette population ne participe peut-être moins à la vie intellectuelle, mais elles forment tout de même une masse de gens instruits qui doit peser dans le public.

La part des femmes est très faible, moins de 5 % pendant des siècles. Cette proportion croît de façon continue depuis 1860, mais avant, il y a eu des points d’inflexion, notamment autour de la Révolution.